Lancement du site abandondefamille.info

ab2f website screenshot

35 réflexions sur “Lancement du site abandondefamille.info

    • Je suis outrée de voir la stupidité de certains pères qui abandonnent leurs enfants en laissant à la mère toutes les charges morales, financières (quand on voit les pensions alimentaires versées
      enfin quand elles le sont!)et physiques qu’implique l’éducation d’un enfant, ces dernières pourtant dévouées corps et âmes à leurs enfants qui représentent toute leur vie cachent leurs coups de pompe(malgrè tout le bonheur qu’ils nous offrent ) de peur d’être vu comme une mauvaise maman.
      Le père n’a que les avantages (pension alimentaire versé quand ça le chante, droits de visite aux oubliettes, temps perso leur permettant de refaire leur petite vie tranquille, pas de soucis de garde, d’enfant malade et j’en passe). Nous les mères seules nous sommes oubliées des lois, pourtant nous faisons partie du seuil de pauvreté le plus touché. C’est un scandale de nous délaisser, difficile de trouver un logement même en ayant la chance de travailler,difficile de boucler les fins de mois….
      Je suis ecoeurée de la justice française qui ne parlent que de pouvoirs d’achats et d’économies.
      Quand est ce que nous aurons enfin du concret,plus de places dans les garderies avec des horaires adaptés au travail des mères quand elles ont la chance d’en avoir un), plus de solutions de garde pour les enfants au delà de 6 ans(oui parce que d’après les lois un enfant de + de 6 ans peut se garder tout seul : Hallucinant!!!!!), ainsi que des aides qui tiennent la route concernant également les mamans n’ayant qu’un seul enfant. De nos jours les pères sont soit disant de plus en plus impliqués (heureusement il y en a) mais ceux qui n’assument pas ? Pourquoi aucune sanction n’existe? c’est sûr que s’il est mal garé il va avoir une amende et là il aura tout intêret à la payer mais si il abandonnes
      son enfant alors là pas de problème, maman est là.

  1. Victime depuis plusieurs années de violence psychologique et financière, mon époux a organisé son insolvabilité à l’étranger,il n’existe pas ni sur le plan matériel, ni phyisque pour notre enfant, il n’a laissé aucune adresse, j’ai déposé une plainte pour abandon de famille, inefficace et apparement sans suite pour le moment, alors, oui je suis totalement pour, surtout pour que des mesures de garde à vue et de déclenchement d’enquête fiscale puissent faire passer l’envie à "des malins" qui pensent être toujorus au dessus de n’importe quelle loi, que cela puisse mettre fin aux injustices et conséquences que subissent les victimes qui continuent, seules, de tenter d’assumer comme elles peuvent leur propre survie et celle de leurs enfants face à des administrations bornées qui se comportent comme si la victime était coupable!
    Je me pose cependant une question sur l’utilité des pétition dans note pays (?)
    Dans tous les cas, merci d’exister, on se sent moins seul dans un combat lorsqu’on sait qu’il existe d’autre personnes dans le même cas.

    • Chère A.J.,
      Votre histoire me touche… et vous avez bien raison que nous nous trouvons souvent seul/es face a cette situation. C’est un peu la raison aussi de cette pétition. De nous rassembler – de faire entendre notre voix, même si, dans les faits la "pension alimentaire" reste un sujet si sensible que les média refusent d’en parler (ou alors dans le sens de certains groupes de lobbying).
      Vu les chiffres nous sommes plusieurs dizaines de milliers victimes d’abandon de famille – que ce soit par délaissement physique, matériel ou les deux. Plusieurs dizaines de milliers de voix qui ont besoin d’être entendu avant que les dégâts de chacun de ces délit ne noie les familles victimes.
      J’espère que allez pouvoir en parler autours de vous de cette campagne de sensibilisation et de la pétition.

  2. Nous sommes en 2012, à l’ere d’internet, et encore de nos jours il est si facile pour un parent de tricher pour ne pas régler la pension alimentaire de son ou ses enfants.
    Je suis pour une loi rapide et efficace afin d’en terminer avec ces dérives ! Bien des parents modifient leurs ressources, voire s’endettent ou se disent malades afin d’échapper à la pension alimentaire. Il est inaccpetable que ce soint l’état qui subvienne aux défaillances de ces parents, et que ce soit la mère ou le père seul avec l’enfant qui fasse toutes ces démarches usantes et qui coutent, afin d’interpeller la justice (avec la longueur qu’on connait) et avec les défaillances qui vont naitre dans la vie de famille
    les enfants regardent impuissants ces comportements et croient souvent l’autre parent qui lui ment en disant qu’il n’a pas assez d’argent pour payer la pension ! L’enfant se met alors contre la maman ou le papa qui a la garde, et lui dit qu’il est méchant ou méchante et pense qu’à prendre l’argent de son papa !!

    Tout cela est fait très intelligemment et nuit au psychisme de l’enfant et du parent qui a la garde. Il passe aussi souvent aux yeux de tous pour une personne qui ne pense qu’à l’argent de la pension.
    ne pas payer la pension régulièrement, et refuser de l’augmenter suivant le cout de la vie est aussi une faute grave !
    Les lois sont là et doivent être respectées.

    De même il faut une LOI pour imposer un respect des DROITS DE VISITE du parent qui n’a pas la garde, pour plus que cela ne devienne qu’un droit, mais une obligation du respect des plannings, faute de quoi le parent qui n’a pas la garde de l’enfant, verrait ses droits de visite supprimés. Il faut aussi que la pension soit automatiquement revue dès qu’un parent refuse de venir chercher son enfant, pour x raison, car ce n’est plus au parent qui a la garde d’assumer les autres frais pour garde d’enfant.
    Je sais de quoi je parle car je vis cela aussi (le papa me dit qu’il n’a pas de compte à me faire, qu’il n’a pas d’obligatin prendre son enfant, d’où mon stress angoisse chaque droit de visite, et impossibilité de mettre en place ma propre vie personnelle, car je suis en attente du bon vouloir de Monsieur.

    de meme, l’enfant subit et se voit comme un objet de décoration, ou autre, car il imagine etre rejeté par l’autre parent (d’où conflit, agressivité, et pipi au lit, depression..) L’enfant est une personne et on doit la respecter comme telle !

    je suis outrée que tout le monde sur les forums s’indignent contre cela et personne n’a pris au sérieux cette question.
    Je demande que les associations se mobilisent pour qu’un jour ON DONNE LE RESPECT AUX ENFANTS AFIN QUe
    LES PARENTS QUI N ONT PAS LA GARDE PRENNENT OBLIGATOIREMENT LEUR ENFANT durant leurs DROITS DE VISITE et qu’il y AIT SANCTIONS si non respect de ces droits.
    Merci de m’avoir écoutée
    Nadia

  3. Ça y est ! je l’ai fait ! après 16 ans de combat, 9 ans de procédures d’huissier pour récupérer la pension, j’ai enfin déposé plainte pour abandon de famille ….j’ai été patiente je crois !
    Lui fait le mort, ne répond ni aux lettres ni aux appels, et estime que la pension est bien trop élevée pour une ado, et que je dois dépenser cet argent pour m’acheter des chaussures …. et que comme je suis partie, je n’ai qu’a me débrouiller !
    Les policiers ont ete comprehensifs, et gentils …. ils ont meme fait des recherches …
    Mon but n’est pas de recuperer de l’ragent, mais de le debouter de ses droits parentaux …. en effet, s’il m’arrive quoique ce soit, il devient l’administrateur legal de ma fille, et de tout ce dont elle pourrait heriter (la loi francaise est une heresie a ce sujet) ….
    Du coup, si je passe sous un bus demain, il herite d’un appart integralement payé et de mon assurance décès ! un comble pour moi qui n’ai jamais perçu de sous de sa part, tout du moins volontairement, il finirait par récupérer tout ce que j’ai mis de coté pour notre fille …..
    j’espere vraiment que ca va donner suite …..

    • Bon réflexe car si il n’est pas débouté (la pension devient sanction et est un indemnité pour l’enfant) , il pourra exiger un droit intergénérationnel à votre enfant dont il ne s’est pas acquitté pour ses vieux jours, voir la mairie si il décède exigera le paiement de l’inhumation, étra,ge ce sens unique…
      Née avec un X et d’un bourreau on fait tout pour nous refusé nos droit même majorité acquise mes indemnités pour mes études que dalle mais il a su me trouver pour me harceler et avoir son exonération d’impôt ainsi que le placement de SA fille car moi je suis pas de lui, à elle il lui en a payé des études dalles, j’ai suer mon sang jusqu’à être hospitalisée d’épuisement!
      En plus la CAF majore les coef familial sur livret de famille sans vérifier si elle pallie déjà à une pension!
      1/3 ans sans pension ni visite = abandon faite virer l’obligation esclavage sens unique du délire de filiation typiquement Français, vos mômes n’ont pas à avoir cette épée de damoclès sur leur compte bancaire jusqu’à la fin de leurs jours!
      Sachez que si votre enfant ne veut pas porter son patronyme il peut demander votre nom en nom usuel!

  4. Il est certains que nous sommes nombreuses à avoir malencontreusement donné à nos enfants des pères indignes de l’être. Heureusement nous sommes fortes ou du moins essayons, pour faire face, même au prix de nombreux sacrifices et assurer l’avenir de nos enfants.
    Le père de ma fille, ancien avocat toulousain, a organisé sa parfaite insolvabilité depuis longtemps, il est devenu totalement "transparent" pour l’administration française, vit au Maroc sans pour autant y demeurer de façon officielle, travaille en tant que "consultant" dans différents pays et même en France ! sous un statut inconnu. Il a toujours été absent physiquement et matériellement pour sa fille, s’est manifesté il y a quelques années pour tenter de lui imposer sa loi et disparaître à nouveau en s’apercevant qu’il n’y parvenait pas.
    Aujourd’hui malade j’ai perdu mon travail et j’ai été contrainte de demander une contribution alimentaire pour notre fille.
    Le JAF l’a condamné depuis deux ans, mais je n’ai pu rien recouvrer.
    J’ai déposé plainte qui a été suivie d’effet. Merci à la Justice qui malgré les longueurs dont on ne peut la blâmer a écouté ma demande. Déjà convoqué et entendu 2 fois au commissariat, il est convoqué le mois prochain devant le Tribunal Correctionnel, mais je ne me fais pas d’illusion, il va comme chaque fois sortir un lapin de son chapeau et tenter d’estourbir tout le monde.

    Pour celles dont les pères sont à l’étranger, avez-vous pensé à la convention de New-york, beaucoup de pays y ont adhéré. Vous pouvez vous adresser au Ministère des Affaires Etrangères.

    Courages à toutes.

  5. J’ai signé cette pétition car je trouve anormal qu’un père n’assume pas son rôle éducatif auprès de ses enfants. Je suis séparé avec mon ex compagne depuis 6 ans, je verse une pension alimentaire depuis le début, d’abord sous forme de chèque mensuel, puis, sous forme de virement mensuel. La pension que je verse pour mes deux enfants est basse, mais elle correspond à ce que la juge des affaires familiales m’avait demandé à l’époque. Depuis, je me suis remarié, j’ai eu un autre enfant, mon épouse ne travaille pas et je dois subvenir au besoins de ma famille. J’ai augmenté cette pension depuis comme j’ai aussi augmenté celle que je verse à ma fille aînée, j’ai cinq enfants. Il me semble que les pensions alimentaires tiennent compte des charges de la personne, homme ou femme, qui doit la verser. Ceci étant dit, il me semble aussi que dans certains cas, pas dans la majorité, la pension alimentaire est trop haute, ce qui semble engendrer des défauts de paiement.

  6. Le père de ma fille est en train d’organiser un départ définitif en direction de l’Amérique latine pour ce soustraire a ses obligations alimentaires et fuir sa dette déjà conséquente ( plus ou moins 5 ans de non payement).
    Y a t’il un moyen de le contraindre a rester en France et a assumer ?

    • Vous pouvez prendre attache avec le service du Quai d’Orsay:
      MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES
      DIRECTION DES FRANÇAIS A L’ÉTRANGER ET DE L’ADMINISTRATION CONSULAIRE
      Service des Conventions, des Affaires Civiles et de l’Entraide Judiciaire
      Sous-Direction de la Protection des droits des Personnes
      27, rue de la Convention – CS 91533 -
      75732 PARIS CEDEX 15
      + 33 (0)1 43 17 90 01

      • Bonjour, Avez-vous déposé plainte pour abandon de famille ? Cette plainte vous permettrait, dans le cadre des poursuites de demander devant le Tribunal Correctionnel, l’interdiction de quitter le territoire français.
        Le Ministère des affaires étrangères ne pourra intervenir que lorsqu’il sera installé officiellement à l’étranger, et à condition qu’une convention existe entre la France et le pays choisi par le débiteur.
        Bon courage.
        NH

      • Je maintiens mon commentaire. Le Ministère des Affaires Etrangères n’interviendra que lorsque le père sera officiellement résident à l’étranger.
        Une condamnation pour abandon de famille devant le Tribunal correctionnel permettra d’anticiper.
        J’ai moi-même déposé une plainte de ce type qui a été instruite et le père de ma fille convoqué et condamné à des dommages intérêts, une peine de 2 mois avec sursis et mise à l’épreuve de 2 ans avec obligation de justifier du paiement régulier de la pension.
        Il s’agit de voies de droit qu’il convient de privilégier.
        NH

      • Effectivement vous avez raison.
        En revanche les voies de droit en matière d’abandon de famille sont longues. Entre le moment de porter plainte et la l’audience vous avez attendue combien de temps? (en moyenne c’est 37 mois).

      • Dépôt de plainte : septembre 2011 – audience Tribunal Correctionnel TOULOUSE : février 2013. Entre-temps le Procureur l’a fait convoquer 2 fois par la Police pour l’entendre et une autre fois pour lui faire remettre la convocation.

    • Chère diba,
      Je suis sincèrement navrée pour votre mari, mais sachez que ce n’est pas une question de fierté ou "assistance" de faire l’impasse sur les droits de vos enfants.
      D’ailleurs il est dommage que vous n’avez pas fait valoir ces droits auprès de leur père, car un enfant se fait et s’élève à deux (y compris pour les factures).

    • L’assistance est de s’adresser à la solidarité nationale où à la collectivité pour suppléer les carences d’un père. Il est parfaitement anormal que des organismes publics paient des allocations là où un père devrait payer une pension.
      Bonne journée.
      NH

    • Assistés?Mais honte à vous de tenir des propos pareils!Les enfants sont fait à deux donc à deux d’assumer.Je cumule deux boulos pour que mes enfants ne manquent de rien, je n’ai plus de vie sociale,lui aprés multiple violences sur mes petits n’a plus le droit de les voir. IL ne leur envoie même pas un msg pour leur anniversaire depuis 3 ans!!!Il travaille au noir et profite des allocations chomages maintenant du rsa,et moi je créve a petit feu.Mes enfants ont besoins de soutiens psychologique,traumatisé par leur père.Et moi je devrais me taire et continuer de me faire écraser par ce monstre d’égoisme? Alors je vais vous dire Mme Diba,MOI je suis courageuse,MOI j’ai su me battre pour mes enfants et le fais encore,et je ne m’en veux pas de lui demander une pension pour nos enfants,alors que lui vie une bonne petite vie tranquile en les rayant de sa vie,alors que moi je fais tout pour qu’ils grandissent bien.

      • Bonsoir perez Moreno,

        Je comprends votre colère vous n’êtes pas la seule dans cette situation. Je crois toutefois que le message de Diba n’est pas celui d’une mère seule qui élève ses enfants. L’important est d’avoir témoigné de votre situation qui est celle d’une mère de son instinct maternel son instinct de survie pour ses enfants. La peur au ventre tous les jours pour leur équilibre économique psychologique. Une mère qui a renoncé à toute vie sociale à ta vie de femme parfois à sa carrière professionnelle.
        Nous sommes toutes l’une d’entre elle.
        Encore une fois, l’écoute se faire entendre faire du bruit (je m’adresse au responsable de ce site et la salue au passage) impulser une dynamique pour faire évoluer les mœurs la loi enfin entendre la voix de l’enfant à travers son malaise de deux parents qui divorcent qui se séparent oui il faut le dire le mépris la haine du parent irresponsable violent alcoolique…du père pour la plupart condamné à quitter le domicile familiale rend l’enfant responsable. Faire voter une loi qui reconnaisse le droit et le devoir des deux parents à défaut le condamne à respecter la loi.
        C’est aussi le message qui je souhaite porter. L’enfant au cœur de la justice pour que soit respecté son droit de vivre en l’absence de tous préjudices liés à la séparation de ces deux parents.

  7. Bonjour, Après ma 6ème plainte pour abandon de famille (en 7 ans),je viens de recevoir un courrier du parquet de tarascon ce jour, qui m’explique que celle-ci n’aboutira pas par manque de preuves alors qu’aucune ne lui a été demandé.(et qu’il ne pourrait pas en fournir) QUELLE HONTE pour mes 3 enfants de 12, 11 et 10 que j’élève seule depuis ma grossesse du dernier! Une pension de 100€ par enfant car il a organisé son insolvabilité, avec la complicité de son entourage et ne s’en cache pas, s’achète véhicule 7 places neuf (je n’ai plus de voiture), mange au restaurant, tablettes, s’offre CD, DVD,part en vacances, concerts,piscine, habite chez ces copines du moment. Un déménagement l’an dernier s’est imposé à nous suite à ces retards de paiements trop fréquents ainsi qu’aux non-paiements : agios, interdits bancaires….
    La justice en France à vraiment un problème, certains comme le père de mes enfants ont beaucoup de droits mais aucun devoir. Comment se fait-il qu’un parent arrive à s’échapper de toutes ces obligations? Je n’ai jamais les adresses lorsqu’il déménage et qu’il prend les enfants et ne sait même pas ce qu’il fait comme travail.
    Mais que faut-il faire pour être entendue? je réclame pour mes enfants ce que leur père doit, la pension est déjà peut élevée, je ne suis pas là que pour le téléphone, dire du bien de lui à mes enfants en faisant semblant…..
    Déjà mes plaintes de violences conjuguales n’étaient pas traitées correctement…toutes ces années de souffrance qui m’empêchent de travailler car elles sont devenues une maladie invalidante. Aujourd’hui je suis complètement écoeurée de ce système c’est pourquoi je suis vraiment motivée pour participer à votre pétition et vous remercie de cette initiative qui demande beaucoup d’énergie.

    • Carine,
      Vous pouvez éventuellement vérifier quelles sont les activités du père de vos enfants. en consultant ces déclarations d’impôts aux centre des impôts. Vous n’avez pas besoin de son accord pour faire cette démarche, ni qu’il soit avisé.
      Je partage votre avis sur la justice francaise : Incompétente et inexistante.
      Courage à vous.

      • Bonjour Jan,

        Merci beaucoup pour votre conseil, je ne savais pas que cette démarche était possible. Le problème est que je ne connais pas son adresse officielle (changements à répétition en fonction des amies), ni le centre des impôts dont il dépend, mais je vais me renseigner car tout doit être centralisé.
        Un grand merci pour cette piste plus qu’interessante.
        A bientôt!

    • Les moyens de connaître les revenus : Un droit ouvert au débiteur ou au créancier d’une pension alimentaire.
      L’article L111-I et L111-II du livre des procédures fiscales relatif à la publicité de l’impôt envisage cette possibilité.

      1°- Le débiteur ou le créancier d’une pension peut réclamer auprès du centre des impôts dont son ex dépend à consulter ses revenus.
      Il s’agit d’une exception au principe de la confidentialité des informations fiscales,qui viser les informations les plus importantes. (seulement du revenu net et non brut)

      2°- Comment formuler la demande ?
      –si le contribuable réside dans le même département que son ex, sa pièce d’identité suffira.
      –si le contribuable ne réside pas dans le même département que son ex, il devra produire en sus de sa carte d’identité, le jugement qui prouve qu’il est bien le débiteur de la pension alimentaire.

      3°- La consultation est confidentielle

      a) La possibilité de consulter des listes

      Seules des listes nominatives sont consultables.

      Elles visent les personnes assujetties à l’impôt sur les revenus ou à l’impôt sur les sociétés tenues, par commune, par les directions des services fiscaux (centre départemental d’assiette), complétées de l’indication des personnes physiques ou morales non assujetties mais qui possèdent une résidence sur la commune concernée.

      Elles comportent l’identité des redevables, le montant de l’impôt mis à leur charge, l’indication pour chaque personne passible de l’impôt sur le revenu du nombre de parts retenues pour le calcul du quotient familial , ainsi que le montant du revenu imposable.

      b) .. suppose que le contribuable demandeur justifie dépendre en matière d’impôt sur le revenu de la compétence territoriale de la direction des services fiscaux détenant la liste dont il sollicite la consultation.

      c) – par dérogation en application de l’article 111-II du livre des procédures fiscales : les bénéficiaires et redevables de pensions alimentaires (créanciers et débiteurs d’aliments) sont aussi autorisés à consulter la liste détenue par la direction des services fiscaux dans le ressort de laquelle est établie l’imposition de leur débiteur d’aliment.

      B) Un refus de l’administration fiscale rendrait fondé un recours hiérarchique près le directeur des services fiscaux

      Ce recours se verra par lettre Recommandée avec accusé de réception.

      Source : http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/divorce-dissimulation-elements-revenus-attention-5142.htm#.UkFezIYURBw

  8. On ne tond pas un oeuf, c’est un dicton d’huissier, alors demandez plutôt à ce que votre ex soit étripé et pendu, payez vous sur son cadavre comme le faisaient les "hommes" des basses oeuvres du temps jadis peut être trouvrez vous quelque réconfort…

    • On ne tond pas un oeuf – sauf quand il s’agit de faire porter la charge par des mères qui elles supportent tout, même si elles sont au chomage ou RSA. Donc oui, certaines de nos mamans sont la preuve vivante qu’un oeuf peut être tondu.

  9. Et bien… Grande surprise que de lire tout cela..! Je suis un homme, séparé depuis bientôt dix ans et, avec la mère de nos enfants, (oui, ce sont nos enfants ! Maintenant, ils sont jeunes adultes), nous avions déjà préparé un plan financier avant le passage devant la Juge aux Affaires Familiales. Elle avait d’ailleurs l’air soulagée, et nous a quasiment remerciés de nous entendre (au moins sur ce point) et elle a entériné notre accord.
    Oui, je m’y suis tenu, malgré les douleurs de part et d’autre. Oui, une histoire d’amour qui finit en bilan comptable, personne n’en est fier.
    Certes, la situation n’est pas facile (pour dire le moins…), malgré tout, il y a des enfants, très jeunes ou ados en jeu… Quand je dis en jeu, ce n’est pas qu’une formule, car c’est un tremblement dévastateur pour eux.
    Faut-il y rajouter la fuite ?! Et même faut-il simplement en rajouter ?

    Que des pères se dérobent, manœuvrent, utilisent tous les moyens dilatoires dont ils peuvent avoir connaissance, est piteux, sinon minable. Et puis… Quelle image laissent-ils auprès de femmes qui les ont aimés ?.. Il n’y a pas pas que les enfants en commun, il y a également une histoire dont deux sont responsables ! Comment peut-on défaillir à ce point ?

    Pour avoir vu des amies se débattre dans des difficultés d’argent (posons les choses : de fric, bêtement, avec les mômes, entre loyer, chauffage, sorties scolaires, etc.), je me dis que tant mieux que nous nous soyons entendus ; en même temps, voir plus haut, nous nous sentions tous les deux responsables. Surtout leur mère, (oui, les hommes sont faibles, mais j’écoute et j’entends…).

    Continuez, et vous pouvez certainement compter sur l’approbation d’un grand nombre d’hommes !
    En tout cas, merci de votre initiative : j’ai envie de dire aux "défaillants" : « OK, gars, tu t’es fait plaisir, bien ! Mais il y a toujours des suites ; tu sais, des responsabilités, le truc que tu en as pour la vie, des gosses à deux, un projet, ne me dis pas que tu étais inconscient à ce moment-là, ça ne marchera pas, et la dame est fondée dans sa demande. »

    Bien à vous

  10. 1an que le père de ma fille verse 50€ au lieu de 170….prévus dans le jugement. Je gagne 1200€… lui 1500 loyer payé par son employeur….amen
    D’ailleurs les juges ne verifient rien des declarations de ressources.
    Aberrant en attendant je fais avec…ou plutôt sans !!!

  11. Bonjour je souhaiterai savoir si abandon de famille prend en compte le fait qu il délaisse ses droits de visite. Merci de me répondre

    • Bonjour Natacha,
      Malheureusement il n’existe rien qui puisse sanctionner l’abandon affectif de l’enfant. Un reliquat d’une époque révolue qui suppose que les enfants sont des "biens" qu’on puisse poser qque part et se barrer.
      La seule chose que vous pouvez éventuellement faire c’est entamer une démarche afin de le déchoir de son autorité parentale – car bien que absent, il a encore tous les droits SUR l’enfant.

  12. Bonjour,

    Je suis dans le même cas malheureusement. Le pére de mes 2 enfants qui ont meme pas 3ans les pauvres il les a lachement abandonés. Il a quitté le territoire français pour vivre dans son pays au Maghreb sans me laisser d’adresse où le joindre.

    Le pire est que je ne travaille pas et je suis hebergée avec mes enfants chez mes parents qui travaillent tous les 2 du coup je ne peux pas bénéficier de l’aide juridictionnelle pour lancer la procédure de divorce vu que sont attribution dépend des ressources de tous les habitants du logement. Je ne peux pas avoir de logement social tant que je ne fournis pas de récépissé de dépot de demande de divorce. Je ne peux avoir de logement dans le privé tant que je n’ai pas un bon travail. Mon avocat m’a dit que pour que la justice aille le chercher jusqu’en afrique les frais judiciaire s’élèveraient entre 2500€ et 3500€. Je trouve ça dingue qu’on aide financierement des délinquants à payer les frais judiciaire et pas une maman solo qui s’est toujours cassé la tete à payer toutes ses factures dans sa vie.

    Le pére de mes enfants n’a jamais donné signe de vie que ce soit pendant les anniversaires où encore pendant les fêtes. Il vit tranquillement sa vie pépére sachant que là où il est la polygamie est permise se qui implique que le divorce papier n’a aucune importance pour lui pour refaire sa vie avec une autre. Je comprend pas comment on peut faire preuve d’autant de cruauté parce que peut etre que le mot est fort mais il en total adéquation avec le mal causé à ses enfants. Comment on peut passer les jours des fêtes sans avoir une petite pensée pour sa chair et son sang. Moi je ne peux meme pas passer une journée loin de mes petits chéries sans penser à eux s’ils sont bien mangé, s’ils font leurs sieste,…

    J’ai qu’une seule envie c’est d’en finir au plus vite avec le pére de mes enfants et de tourner la page. J’avoue que l’avenir de mes enfants m’inquiète et m’attriste au plus hauts points. Je culpabilise bcp d’avoir choisit un type pareil comme pére meme si j’étais loin d’imaginer le genre d’homme que c’était quand j’ai fais l’erreur de l’épouser.

    Je trouve pas de solution qui dure depuis plusieurs mois.

    Il y a t il parmis vous des personnes qui auraient vécu la meme situation et qui aurait des pistes pour me sortir de cette prison. Et, concernant les enfants comment vous arrivez gérer l’absence de leurs péres. Est ce que vous leurs dites la vérité ? J’apréhende bcp le moment où ils me questionneront sur leurs pére.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s