Témoignage de Cécile: « Pour l’instant la triste réalité c’est impunité totale! »

Nous sommes à la recherche de témoignages afin de créer un recueil. Merci de nous contacter via le formulaire « contacte ». Nous respectons l’anonymat.

Bonjour,

Je suis confrontée à un gros problème avec le parquet de Bordeaux.

Divorcée d’un ex-médecin militaire, je me retrouve avec des plaintes pour abandon de famille et organisation frauduleuse d’insolvabilité soit qui sont classées sans suite, disparaissent, trainent et/ou prennent la poussière… quand je ne me fais pas accuser par les procureurs de harceler juridiquement mon ex.

Mes avocates et moi ne savons plus quoi faire…

Voici les faits :

A partir de septembre 2005, mon ex-époux est resté 11 mois consécutifs en abandon de famille puis a demandé et obtenu une baisse de PA en prétextant avoir été viré de l’armée et ne plus avoir qu’une petite pension de retraite militaire.

Dans les faits, il est à l’origine de sa radiation de l’armée dont il a démissionné. Dans les mois qui a suivi son départ de l’armée, il a exercé comme médecin libéral dans le civil tout en dissimulant ses revenus (y compris retraite militaire) sur le compte d’un de ses proches (personne de sa famille ayant les même initiales de prénom et le même nom de famille) jusqu’à la découverte de ce subterfuge par mon huissier.

Dans la semaine qui a suivi l’intervention de mon huissier, il a cessé son activité civile officielle juste le temps d’obtenir une baisse de PA à seulement 150 € par enfant… encore en vigueur aujourd’hui.

Il a ensuite repris son activité en tant que médecin non installé et remplaçant afin de pouvoir la suspendre rapidement et rendre le plus flou possible son activité.

Je viens d’obtenir ses revenus fiscaux… qui montre que l’année qui a immédiatement suivi le jugement de baisse de PA, ses revenus ont été multiplié par 30.

J’ai, bien entendu, déposé plainte en octobre 2005 contre mon ex pour abandon de famille… le parquet a classé la plainte sans suite fin 2006 sous prétexte que mon huissier ayant pu recouvrir les 11 mois d’arriérés, le délit n’existait plus…

Le procureur a refusé d’entendre que les 11 mois avait généré des préjudices importants. Il n’a pas non plus relevé l’aspect frauduleux de la dissimulation des revenus de mon ex sur le compte bancaire d’un tiers.

Je me suis donc constituée partie civile devant le doyen des juges d’Instruction pour abandon de famille (de septembre 2005 à aout 2006) et pour organisation frauduleuse d’insolvabilité pour tout ce que mon ex-mari a mis en place avant et pendant l’abandon de famille.

Depuis 1 ans, maintenant le juge d’instruction a reçu l’ordre de la cour d’appel de la chambre d’instruction de demander toutes les pièces du dossier militaire de mon ex-époux… à ma connaissance, la demande rogatoire n’a toujours pas été envoyé à l’armée par le magistrat instructeur malgré une relance de mon avocate.

Début janvier 2010, j’ai de nouveau porté plainte pour organisation frauduleuse d’insolvabilité pour les faits postérieurs à l’abandon de famille et qui ont aboutit à la dernière baisse de la PA par voie de jugement. Cette plainte a été transmise par la Gendarmerie au parquet.

Je viens d’apprendre que cette seconde plainte, que je pensais jointe à la première, n’a tout simplement jamais été enregistrée par le parquet de bordeaux.

Actuellement les enfants et moi vivons en dessous du seuil de pauvreté (demande de RSA en cours).

Mon ex-mari vient de m’informer de sa nouvelle adresse… Il vient de s’installer en Californie dans une maison estimée à près de 1 millions de dollars (valeur locative par mois de 3500 à 4000 $ mensuels)…

Pour ma part, je suis usée par les procédures et par les nombreuses démarches que j’ai du faire pour subvenir aux besoins des enfants…

Tolérance 0… oui… un jour peut-être… pour l’instant la triste réalité c’est impunité totale !

Et ce sont les contribuables via les aides sociales qui participent à l’entretien et aux études de 4 enfants d’un médecin (pendant que celui-ci se la coule douce en Californie)…

Mais ce n’est pas grave tout le monde sait que notre économie nationale est suffisamment forte pour pouvoir se permettre se genre de fantaisie….

Publicités